vendredi 9 mai 2008

En mode paradoxe.

Avis au lecteur, les écrits suivants sont mégalomaniaques à souhaits, égocentriques, voire arrogants. Je pense tout ce que je vais dire, et à priori dire tout ce que je pense.

C'est Xavier qui s'exprime...

J'ai souvent entendu, lu, vu à la télévision, le concept du "on a tous un rôle à jouer en ce bas monde, il faut juste que chacun trouve sa place". Plus généralement, cette idée a été réinterprétée par "on a tous un domaine dans lequel on est doué, il faut juste le trouver". Je pense que ce n'est pas tout à fait la même chose, mais très globalement l'idée est la même. A l'époque de ma relation avec Anamorphose, je me servais souvent de cette phrase pour la consoler, elle qui se trouvait sans cesse nulle en tout. En fait je crois qu'à l'époque j'y croyais dur comme fer. C'est vrai... pourquoi chacun n'aurait-il pas un domaine d'excellence ? Même un domaine à la con (dresseur de rouleaux de scotch, ramasseur de balle à Roland-Garros, politicien...) ?

En fait je pense que c'est plus subtil que ça. Ca ne fonctionne pas vraiment comme un genre de super pouvoir, qu'il suffirait de découvrir et d'apprendre à maîtriser. Disons qu'on a tous plus ou moins la capacité d'avoir un, ou plusieurs domaines d'excellence. Simplement, pour accéder à ce domaine, il faut fournir des efforts, même moindres. Certains devront y passer leur vie, d'autre y arriveront en quelques semaines... voila la seule différence.

C'est injuste. C'est vrai. Pourquoi certains disposent-t-ils de facilités et pas d'autres ?

Anamorphose me répondait souvent par quelque chose comme "Oui mais toi tu réussis tout ce que tu fais..."

Retour dans le passé.

Comme je le disais déjà dans un post précédent, il est vrai que j'ai toujours eu tendance à réussir assez bien et facilement, tout ce que j'entreprenais. Détaillons rapidement.
Côté études, pas grand chose à redire. J'ai toujours été classé dans le premier 1/4 de la classe sans me fouler, de la maternelle au lycée. J'ai certes buté contre un obstacle quand je suis passé en 1re S. Simplement il m'a suffit de contourner l'obstacle pour continuer à tracer ma route. J'ai finalement pris STI, et j'ai continué à me la couler douce en tête de classe. Puis à Gobelins, je suis rentré en classe prépa en étant classé 3e, et ai continué l'année en sortant Major de promo au concours de fin de tronc commun et à la fin des deux premiers semestres. Pour ma seconde année, je suis resté Major de ma section, et me suis classé 3e de l'école et de toute l'ile-de-france aux résultats du Bac.

Toujours sans lever le petit doigt hein. Sinon je n'ai aucun mérite...

Changeons un peu de domaine. J'ai pratiqué pas mal de sports. Sans jamais être excellent, j'ai toujours réussi à conserver un niveau supérieur à la moyenne. J'ai obtenu des résultats en équitation, baseball, badminton. Je me suis classé dans chacun de ces sports.
Plus récemment, j'ai commencé la canne d'arme, et il se trouve que je progresse rapidement. Preuve en est des commentaires qui ont été fait sur moi jusqu'ici.

Sur un plan musical, je n'ai besoin que de peu de temps pour commencer à maitriser les bases d'un instrument une fois qu'on m'en a expliqué le fonctionnement. Encore une fois, sans y être excellent, je progresse vite et sans efforts conséquents.

Sur un plan sentimental, même topo. Je n'éprouve pas de difficultés à me faire des amis, ou à entrer en contact avec les gens.

"Bon okay, ferme ta gueule deux minutes. C'est quoi ton problème ? Ton billet il sert juste à te faire mousser un peu ? Tu veux juste enfoncer les autres dans leur merde ?"

Non. Ni l'un ni l'autre. Je veux juste planter le décor pour la suite.

"Oui mais la suite de quoi bordel ? Le but c'est que tout le monde te crache dessus ?"

Fous-moi la paix.

Oui, j'ai du talent dans tout ce que j'entreprends, et c'est autant un avantage qu'un souci.

Je suis un touche-à-tout. J'ai essayé des quantité de choses, des fois juste quelques minutes, des fois des années. J'ai pratiqué, testé, apprécié, pesé un paquet d'activités depuis ma plus tendre enfance. Et dans chacune de ces activités, je n'ai pas été capable de m'attacher, de m'intégrer à la communauté en place.
J'apparais et je disparais des souvenirs des gens. Posez leur des questions à mon sujet deux semaines après mon départ et vous aurez une réponse semblable à "Xavier ? Oui, je m'en souviens vaguement, mais ça date...".

C'est pas qu'on ne m'aime pas.
C'est juste qu'on ne m'imprime pas.

J'ai beau avoir du talent dans un domaine, si j'y suis seul, je n'y trouve plus le moindre intérêt.

Quelque part, je n'ai pas à me plaindre. Quand j'arrive à quelque chose, je suis heureux et fier de moi. Simplement, il y a une contrepartie.

"Ton post est donc bel et bien mégalo à en crever, et arrogant au possible. Tu cherches à ce qu'on te plaigne à cause d'un banal échec sentimental."

J'ai aussi envie de partager de que j'ai sur la conscience...

"Ca c'est une excuse bidon"

...

1 commentaire:

L'accord Niste a dit…

euh... Bah écoute, jte vois pas si souvent que ca, mais tu m'as beaucoup marqué quand même.. (NA!)
Et puis d'abord, t'es pas tout seul avec ta grat' ! Alors quand est-ce qu'on se voit pour l'Alleluia ??(parce que, oui, en France, Ca s'écrit comme ca.)