samedi 28 juin 2008

Les... vacances ?

Depuis que j'ai cessé mes études, je vis complètement déconnecté du monde. Je n'ai plus trop la notion de temps. Du coup, seules les quelques activités extérieures régulières que j'ai pu pratiquer m'ont aidées à me repérer un peu : les cours de canne, les DSiP, etc.
Simplement, je ne vis plus dans la logique "tant de cours, tant de vacances, tant de cours, tant de vacances, etc." ni même dans la logique régulière de l'alternance entreprise/école. Quand je travaille, c'est de manière sporadique donc ça ne m'aide même pas nécessairement à me repérer.

Et finalement... je trouve que ça sent l'été, ça sent les vacances. Je vais de nouveau voir des gens que je ne voyais pas de l'année, passer des soirées/nuit dehors... l'agenda biologique est un outil extraordinaire !

Bon, sinon, mis à part ça, je vais enfin pouvoir passer des vraies vacances d'été, comme je n'en n'ai pas passé depuis trois ans : célibataire.

Ca paraît peut-être bizarre au premier abord, mais ça fait un moment que je n'ai pas pu passer de temps avec mes amis, tout en ayant la conscience parfaitement libre et en ne faisant décidément que ce qui me plait de faire. On oublie les compromis, les concessions. Personne pour tirer la tronche si je décide un truc sur un coup de tête. De façon purement égoïste concretement, je peux m'occuper de moi-même, penser pour moi-même...

Je crois qu'on appelle ça la liberté.

Attention, je suis parfaitement d'accord avec le fait qu'on puisse être en couple et heureux, et bénéficier de la liberté dont je vous parle plus haut. C'est juste que dans mon cas ça fait des années que je ne l'ai pas vécue cette foutue liberté.
Et au final, dans un couple, il y aura tout de même des choses qu'on ne pourra pas se permettre. Ou du moins que je ne voudrais pas me permettre. Certain(e)s ne se gênent pas et c'est leur droit le plus strict !

Voilà, je sais plus trop quoi écrire alors je pense que je vais m'arrêter là...

vendredi 20 juin 2008

Comme quoi... (bis)

Archonium a dit :
D'abord niveau boulot/étude, la barre semble se redresser petit à petit. Je suis retombé dans le schéma "on vous prend si jamais on a les sous pour vous payer un poste", mais encore une fois, je me permet d'avoir un peu d'espoir. Je pense que les chances étaient déjà élevées à la base, sinon l'entreprise en question n'aurait pas démarché l'école à la recherche d'un apprenti.


Perdu, j'ai été refusé par manque de moyens financiers.

La suite au prochaine épisode.

mercredi 18 juin 2008

Et de fil en aiguille...

...j'ai décidé de me lancer dans la couture ! C'était une chouette histoire hein ?

Bon, je vous la répète puisque ça vous a plu.
J'ai commandé une paire de gants de protections pour la canne d'arme, chez Sport 7 & Mme Vasseur. Hier, mardi matin, je les rappelle pour la 4e fois afin de savoir où ils en sont :

"- Bonjour Xavier F. à l'appareil. J'avais passé une commande de gants de canne blancs et je souhaitais savoir où vous en étiez ?
- Attendez je vais me renseigner... quand est-ce que vous les avez commandé ?
- Le 28 mars.
- Ah...
- Ouais hein ?
- (petit blanc) Bon alors ils ne sont pas encore prêts, il faudrait nous rappeler au début du mois.
- ...
- Sincèrement désolé monsieur !
- C'est pas grave, bonne fin de journée, au revoir."

Du coup, j'ai décidé de ne pas repasser par eux pour mes commandes restantes, à savoir : une casaque, pour aller avec le masque de canne, une veste, et des jambières. Autant dire que quand je vois le temps qu'ils mettent pour des gants, je n'ose même pas imaginer les jambières et la veste.
N'ayant pas d'autre adresse sous la main, je me suis dis qu'on n'était jamais mieux servi que par soir même.

Et de fil en aiguille...

Je vous la répète encore ? Nan, ça ira hein.

Du coup, vendredi soir, direction le Gymnase de la cour des lions pour emprunter au moins une casaque et au mieux une veste et des jambières avec (voire même des gants, soyons fou). Puis, direction "chez-mamie-Jeanine" et apprentissage de la couture !
Au programme, acheter du tissu, extraire les patrons de modèles déjà existants, apprendre les base de la couture à la machine (et/ou à la main ? Mais la machine est indispensable là...) et éventuellement, réalisation d'un des éléments sus-cités...

Je pense que je vais passer au moins une bonne semaine chez mes grands-parents moi !

Avec un peu de courage, je pourrais peut-être même me mettre à coudre deux trois choses pour d'autre membres du clubs ^^ !

Motivé là, motivé !

mardi 17 juin 2008

France - Italie Euro 2008

Et oui ! Le match a lieu ce soir ! Par conséquent j'ai décidé...

...d'exploiter le match pour augmenter fourbement (tiens ? fourbement n'est pas reconnu par le dico) le nombre de visites de mon blog !

On verra si ça fonctionne ou pas hein...

Bon, ça faisait longtemps que je n'avais rien écrit par ici, (OoooOOh ! Tir trop croisé de Henry !) donc je me suis dis que j'allais vous donner de mes nouvelles. Après tout, vous êtes aussi là pour que je vous raconte ma vie.
Non ne mentez pas, je sais que c'est vrai.
Allons ne faites pas les timi... mais... attendez, revenez !

Raaah merde.

Bon, c'est pas grave, je vais me raconter ma vie à moi même.

D'abord niveau boulot/étude, la barre semble se redresser petit à petit. Je suis retombé dans le schéma "on vous prend si jamais on a les sous pour vous payer un poste", mais encore une fois, je me permet d'avoir un peu d'espoir. Je pense que les chances étaient déjà élevées à la base, sinon l'entreprise en question n'aurait pas démarché l'école à la recherche d'un apprenti.

Parti là-dessus, en supposant que je soit prit :

- Je reprends enfin mes études dès septembre, dans des conditions dignes de ce nom,
- j'envisage de quitter le nid familial une nouvelle fois pour me mettre en colloc avec mon side-kick,
- je vais pouvoir me payer une Xbox 360 pour jouer à rockband... bon c'est optionnel, mais c'est prévu !

Bon, en fait j'ai pas grand'chose d'autre à dire, donc on verra bien si mon post a le but escompté !
Je vous tiens au courant, promis ;).

mercredi 11 juin 2008

Colocation

Une amie recherche une colocation d'urgence, pour l'année 2008-2009. Je me permet donc de faire passer son annonce, que vous pourrez véhiculer à loisir à vos amis franciliens.

Je recherche une chambre en colocation sur Paris ou proche banlieue avant le 30 août - Budget maxi 300€/mois.

Je suis une fille - 21 ans - très mature - pas bordélique - pas maniaque non plus - très ouverte - très sociable - fiable (salariée) - et dans l'urgence !

D'avance Merci - Frédérique


Si vous pouvez lui proposer une colocation, ou que vous pensez avoir des ami(e)s qui le peuvent, merci de me contacter au plus vite afin que je lui fasse suivre l'offre. Merci pour elle.

lundi 9 juin 2008

Anniversel (ou : De l'anniversaire électronique)

De nos jours, il n'est quasiment plus possible de trouver de site communautaire qui ne dispose pas de ce fantastique gadget, permettant de diffuser votre date d'anniversaire à toute personne ayant un lien (même ténu) avec vous. Non content de diffuser cette date, certaines applications vont jusqu'à vous la rappeler. Jusque là, rien de bien grave.

Après tout, quoi de plus naturel que les gens qui vous connaissent veuillent vous souhaiter votre anniversaire ?

Grâce à ça, depuis hier soir minuit, le nombre de personne m'ayant souhaité le mien s'élève à... six. La famille n'y est pas encore passé, ni même toutes les personnes que je qualifierais comme (ne vous vexez pas merci) "réellement" importante.

Est-ce qu'elle pensera à me le souhaiter ? En aura-t-elle seulement l'idée ?

Autant dire qu'en règle générale, six, c'est le nombre (que dis-je...le chiffre !) de personne qui me souhaite mon anniversaire en deux jours.

Ce qui m'étonne le plus en fait, ce doit être le "Livre des Visages" (allez savoir pourquoi j'ai pas envie de le citer). En temps normal, on a déjà tendance à ramasser dans sa liste d'ami toute sorte de gens qu'on croyait disparu, ou bien qu'on ne considère tout simplement pas comme des amis. Voire même des personnes dont je me demande si ils m'ont déjà considéré comme quelqu'un de "fréquentable" (dans le sens "ce-s'rai-la-honte" du terme).
Voir ce type de personne me souhaiter mon anniv...

Je sais pertinemment qu'il n'y ont pas pensé par eux-même, mais que le site le leur a rappelé. Comment je le sais ? Ils ne me l'ont jamais souhaité avant et je ne les ai jamais revu depuis. A quoi bon ?

Une personne de plus au compteur. Enfin quelqu'un de sincère.

Les miracles de la génération "net".

Note : J'ai conscience que le simple fait d'écrire ce billet "risque" d'amener des gens à me souhaiter un joyeux anniversaire. Si vous ne le faites pas sincèrement, merci de vous abstenir, je trouve ça plus blessant qu'autre chose.

dimanche 8 juin 2008

La poisse du rôliste

Finalement, il n'y a pas que pendant un jeu de rôle que je foire mes jets de dés, c'est en permanence !

Petit voyage dans le temps, attention départ !

Nous sommes aux Amicales 2008 de l'ASCA. Cette année, les organisateurs ont décidé d'ajouter du piment aux assauts par équipes, en remettant à chacune une enveloppe contenant dix "cartes de sort" :


RETOURNEMENT DE SITUATION: cette carte, jouée en fin d’assaut, après que l’arbitre ait donné le score, inverse les scores des deux équipes.
LE DE : cette carte, jouée en fin d’assaut permet d’utiliser un dé à 100 faces et de déterminer, au hasard le nombre de points de sa propre équipe. Le total du dé remplace le total effectivement obtenu.
LE MASQUE : cette carte est jouée n’importe quand pendant un assaut. Chaque équipe ajoute un masque, n’importe où sur l’aire, au sol. Le tireur de l’équipe adverse devra toucher ce masque (avec la main qui ne tient pas sa canne) et marquera des points supplémentaires à chaque touche (les juges lèveront les drapeaux comme si c’était des touches normales). L’arbitre enlèvera les masques après deux minutes.
UBIQUITE : cette carte, jouée pendant l’assaut permet à deux tireurs de l’équipe d’entrer sur l’aire face à un seul tireur de l’autre équipe pendant une minute au Max. Obligation d’indiquer clairement son utilisation.
AMBIDEXTRIE : cette carte, jouée après le salut, oblige les deux équipes à tirer en double canne pendant tout l’assaut.
SCORE x 2 : cette carte, jouée après le salut par équipe, avant le démarrage de la reprise, provoque le doublement de tous les points de la reprise.
+ 10 POINTS: cette carte, jouée après le salut par équipe, avant le démarrage de l’assaut, ajoutera 10 points au total de son équipe.
(*) MAIN FAIBLE : Cette carte, jouée après le salut par équipe, avant le démarrage de l’assaut, provoque l’obligation de tirer avec sa main la plus faible pour chaque tireur de sa propre équipe. Attention système de malus sur cette carte: si une équipe, lors de son assaut, commet plus de 5 erreurs ( en gardant par exemple tout le temps la main forte), alors elle ne marque aucun point sur tout l’assaut (non cumulable avec carte « RETOURNEMENT DE SITUATION»).
(*) UN PAS DE DANSE ? : cette carte, jouée après le salut par équipe, avant le démarrage de l’assaut, provoque l’obligation de danser pendant la première minute (canne non obligatoire  ).
(*) EMPRUNT : cette carte, jouée après le salut par équipe, avant le démarrage de l’assaut, provoque le passage d’un partenaire de l’autre équipe dans sa propre équipe et vis-versa (non négociable  ).
SPECIAL : permet d’utiliser exceptionnellement les trois cartes « (*) »lors du même assaut (l’équipe doit annoncer le SPECIAL en début d’assaut). Cela donne un bonus de 30 points au classement général.


Faisons un bon rapide sur la deuxième journée de rencontres. L'équipe adverse a joué la carte Ambidextrie. Par conséquent l'ensemble de l'assaut s'est déroulé en double canne. Au final, le score est de 5 à 0 en faveur de l'équipe adverse.
A l'annonce des résultats, mon coéquipier et moi-même tombons d'accord : nous devons rejouer notre score au dé ! Je prends donc le dé, le lance, le suis du regard accompagné par toute une foule, pour apercevoir le score fatidique : 3...

...no comment...

vendredi 6 juin 2008

Courant d'air...

Qu'il me décrit bien, au final, ce terme de "courant d'air"...

Je volète d'une activité à une autre, sans trop réussir à me fixer. J'ai du mal à me concentrer sur une seul chose à la fois et je m'éparpille facilement. Ca se voit d'ailleurs énormément quand je raconte une histoire. Comme je veux que mes auditeurs saisissent toutes les nuances de ce que je raconte, j'ajoute une flopée de détails que je suis le seul à trouver utile. D'ailleurs il arrive souvent que les conversations dévient complètement avant la fin de mes histoires... Mais je suis justement en train de commencer à m'éparpiller.

Finalement les exemples, on s'en fout non ?

...toujours est-il que comme l'air, je m'éparpille facilement. Socialement, je suis également un courant d'air. Je passe brièvement quelque part, on me remarque, on apprécie un instant le petit côté "brise rafraîchissante", puis on passe à autre chose. Musicalement parlant, j'aime les musique aériennes (j'en écoute d'ailleurs en ce moment même) quel qu'en soit le genre.

Et puis physiquement parlant, j'aime le vent. Je ne me suis jamais senti aussi bien dans ma peau que lorsque j'étais sous le vent, ou caressé par un courant d'air.

Ensuite d'un point de vue astrologique. Le Gémeau est en effet un des trois signes d'air. Mais pas n'importe lequel :

Wikipédia a dit :
L'air est un élément qui est partout à la fois, toujours en mouvement, symbolise les échanges, la communication, la transmission d'idées, de pensées. C'est l'air qui transporte les ondes. Les Gémeaux se comparent aux courants d'air, la Balance à une douce brise et le Verseau aux grands vents qui apportent des changements importants.

Essayez de vous poser la question, d'y réfléchir un moment. Quel élément vous attire le plus ? Cela correspond-il à votre signe astrologique ?

Au final, mon moment de pur bien-être se résume à peu de choses :

Je suis à l'extérieur. Il fait nuit. Seul la lune et les étoiles éclairent la plaine dans laquelle je me trouve. De l'ambient me parvient aux oreilles, se mêlant parfaitement aux bruits de l'environnement alentour.
Je ne sais pas comment je suis arrivé là. Le paysage est vallonné et parsemé de peu de végétation. L'herbe court à perte de vue et ondule sous l'effet d'une douce brise. Brise qui me caresse et me traverse à la fois. Une idée m'effleure doucement l'esprit : c'est un courant d'air qui m'a conduit jusqu'ici. Je détache mes cheveux, qui deviennent une caresse supplémentaire sous l'effet du vent léger. Je me laisse tomber en arrière et me détends parfaitement, les yeux ouverts.
Je regarde un ciel étoilé parfaitement dégagé. Une seule pensée me vient en cet instant. "As-tu déjà vu plus beau spectacle que le ciel ?" m'a un jour demandé une amie. Les yeux rivés vers le ciel, je me repose la question pour la énième fois sans parvenir à trouver de réponse satisfaisante.


J'apprécie ces instants pour ce qu'ils sont et non pour ce qu'ils m'apportent. Je trouve que cette expérience est assez proche de l'amour physique à mon sens, par les sentiments, les émotions, et les sensations qui en découlent. C'est aussi pourquoi j'essaie de les partager de mon mieux, en transmettant mes idées, mes expériences...

... partant aussi vite que je suis arrivé...

... tel un courant d'air.

mercredi 4 juin 2008

Guitar Hero : On Tour

Note : je suis loin d'être un journaliste, donc ne vous attendez pas à un "bel" article. Ce sont juste des impressions de joueur.

Aujourd'hui, si vous avez bien suivi, il y'avait une démonstration en avant première et en exclusivité de "Guitar Hero : On Tour" sur le Clipper, une charmante péniche parisienne. C'est donc muni d'une invitation V.I.P. (si si, une vrai comme dans les films), que je suis allé y faire un tour, de 16h à 21h.

Au programme : boisson, friandises, gâteaux apéritif et badges à volonté ! Mais surtout, le tant attendu (au moins par moi, je sais pas vous) Guitar Hero sur DS.

Une fois embarqué sur la péniche, j'arrive à accrocher le regard d'un hôte. "Tu veux essayer ?". Et comment ! Nous nous asseyons donc dans un canapé, devant un saladier de bananes Haribo. A cet instant, il me remet le Graal.

Premier aperçu : négatif. Le bloc de touches est assez réduit au niveau de la taille et les frettes sont tout de même vachement proches les unes des autres. Tant bien que mal, j'arrive à trouver une position à peu prêt confortable : je suis prêt à jouer.
Deuxième aperçu : moyen. C'est peut-être dû à la demo, mais le son est assez mauvais, même avec des écouteurs. Il s'agit pourtant d'un jeu musical et d'autres jeux DS ont une qualité de musique bien supérieure...
Troisième aperçu : moyen. J'estime que l'interface aurait pu être un peu plus soignée. Le rockomêtre se limite à trois pauvres rectangles rouge, jaune et vert, le star power à une bête barre bleue ciel... limite limite...
Quatrième aperçu : enfin du bon ! Bien que le bloc soit petit, même mes gros doigts n'appuient pas sur plusieurs touches en même temps et j'arrive à garder un jeu fluide, sur les arpèges comme sur les suites d'accords. La prise en main n'est donc pas si compliquée que ça.
Cinquième aperçu : encore négatif. Quand j'ai fini mon premier morceau, j'ai mal au poignet. La tenu de la DS est en fait assez... disons sportive. On est obligé de se casser le poignet pour pouvoir jouer correctement et ça se ressent dès les premiers morceaux. Il doit bien y avoir quelques positions plus confortables que d'autres, mais dans l'ensemble, jouer longtemps reste assez douloureux pour la main qui tient la DS... Question d'habitude ?
Toujours est-il qu'il suffirait d'orienter différemment l'angle de la sangle qu'on se passe autour de la main...mais il faudrait aussi changer l'orientation des touches... :x... point à revoir.

Bon, bon, bon... ça nous fait pas un tableau bien glorieux tout ça. Il est vrai que comparé aux autres opus de Guitar Hero, celui-ci fait pâle figure.

Mais voyons ça d'une façon objective, comme le premier GH sur DS. Le "bloc notes" (si j'ose dire) est tout de même bien pensé, avec étui de rangement pour le médiator. Il s'accroche facilement à la DS, et est simple d'utilisation et assez ergonomique dans sa globalité.
Une fois dans la chanson, on oublie les détails. On retrouve le plaisir simple que l'on a à jouer à GH et on se prends assez rapidement au jeu.

En vrac, il y'a d'autres points à citer sur le jeu.
En mode "Choc des guitares", on découvre de nouvelles attaques, qui exploitent toutes plus ou moins les capacités de la DS. Durant le morceau, il est donc courant de voir un fan occuper l'écran avec un T-shirt, un sac à main, un...poisson (?), qu'il faudra dédicacer (proprement) afin qu'il vous foute la paix et vous laisse finir de jouer. Une attaque "Accélération" accélère le défilement des notes (c'est assez perturbant et dur à suivre en expert). La "Surcharge de l'Ampli" ne fait plus trembler l'écran, mais coupe tout simplement le son, qui ne reviendra progressivement qu'au bout d'une dizaine de seconde. Il est également possible que votre manche s'enflamme. Dans ce cas, il faut souffler trois fois sur sa DS pour éteindre complètement le feu (autant dire que c'est une attaque assez vicieuse qui donne un avantage certain).

On note également que le choc des guitare ne se termine pas par la déconcentration de l'adversaire, par par un simple départage au score à la fin du morceau. Les attaques permettent donc simplement d'empêcher l'autre joueur d'en marquer plus que vous. Disparition du mode mort subite donc.

La tracklist comportera 26 (28 ?) morceaux. C'est un peu court, mais n'oublions pas qu'il s'agit d'un jeu sur console portable. Elle est assez variée. On trouve même du... nan je veux pas le dire... bon d'accord...
...y'a même du Tokio Hotel (véridique)...

Le médiator tient bien en main. Il faut y faire attention au fil des chansons un peu longues, car on a tendance à ne plus gratter au bon endroit sur l'écran tactile (encore une fois, la position n'est pas super confortable, donc on compense naturellement). Jouer en aller-retour est assez déstabilisant quand on à l'habitude des autres Guitar Hero, ou d'une vrai guitare : on fait glisser le médiator sur l'écran tactile de droite à gauche... finalement on ne sent ni corde sous le médiator, ni "fin de course"... en fait, aucun repère tactile qui permette de savoir qu'on a joué la note. Du coup on se fie uniquement au son et le médiator est assez "libre". Je trouve que c'est pas évident de garder un rythme correct de ces conditions. M'enfin ça doit être une question d'habitude.

A propos du nombre de touches, au final, je trouve que la difficulté du jeu est plutôt bien gérée. On peut se demander comment avec quatre touches, il est possible de rivaliser avec les modes difficile et expert des GH sur console. Et pourtant, après avoir joué des morceaux également présents sur GH3, je me rends compte que j'ai parfois plus de mal à les jouer en expert sur DS que sur console. Les notes défilent nettement plus rapidement et les enchaînements sont plus vachards.
Je pense tout de même qu'après un certain temps d'adaptation, le jeu sera tout de même nettement plus facile sur DS que sur console, mais ce point m'a agréablement surpris. Le temps me dira si j'ai eu tort...

Donc si je devais noter le jeu globalement...13/20.

Pour ma part je l'achète dès sa sortie (j'ai entendu parler du 18 juillet). Le pack devrait coûter environ 50€ (ce qui est très raisonnable pour un jeu DS + accessoire).

mardi 3 juin 2008

En vrac

Non, je ne vais pas vous dire à quel point je suis en vrac et démoralisé par la vie, puisque ce n'est pas du tout le cas. J'ai juste envie de parler de pleins de p'tits trucs en vrac voilà tout !

:Bâton Tahtib

Tout d'abord, ce soir nous avons eu droit à un séance de "rythmes et Tahtib - le bâton égyptien". A tout les pratiquants d'art martiaux/sport de combat quelconque : essayez au moins une fois de travailler en musique, en rythme et en harmonie avec votre partenaire. L'expérience est proche de la danse, mais avec une certaine liberté d'action et surtout plus de "sauvagerie" (maîtrisée j'entends, mais on reste dans l'optique du combat). Un genre de capoeira au bâton en l'occurrence. Pas de contacts (sauf pour un mouvement particulier), sur fond musical dynamique...
Je ne sais pas vous, mais j'aime évoluer sur de la musique, surtout quand il ne s'agit pas vraiment de danse... J'ai été servi !

Quelques photos :


Et une vidéo :

video

:Un ch'tit n'hérisson !

Je suis tombé sur cette petite boule de pique en rentrant chez moi tout à l'heure. Par chance, j'avais mon appareil sous la main !



J'espère juste ne pas l'avoir traumatisé à cause du flash, mais sans ça, c'était tout noir (de nuit en forêt en même temps...).

:ZE class

J'ai reçu mon invitation V.I.P. pour assister à l'avant première de Guitar Hero : On Tour (Guitar Hero sur DS) mercredi qui vient !

Héhéhé ! C'est la meilleure nouvelle de la soirée en fait ^^...

:ASCA needs YOU!

Samedi 7 et Dimanche 8 juin auront lieu les Amicales de l'ASCA (le club de canne et bâton). Merci donc à toutes les bonnes âmes qui voudraient venir occuper les tables de marques, ou s'occuper du tableau des rencontre. Vous pouvez laisser votre "candidature" par commentaire ou m'envoyer un mail !