samedi 25 octobre 2008

J'ai pas le temps

Telle-est là foutue conclusion de ma nouvelle vie. La question étant : comment je faisais avant ? Après tout, j'ai déjà passé une année en apprentissage et cela ne m'a jamais posé le moindre petit souci de manque de temps.

Et finalement, la différence fondamentale, c'est l'ASCA. Oh, avant, je faisais du badminton, c'est vrai, mais il y a une énorme différence.
En fait maintenant que j'y réfléchis, je commençais déjà à manquer de temps puisque c'est une des raisons principale qui m'a poussée à arrêter le bad. Plus suffisamment de temps pour participer aux "vrais" entrainements, juste de quoi faire de l'entretien.
L'avantage de la canne, c'est que je ne peux que progresser au stade où j'en suis.

Enfin je croyais.
Le désavantage de la canne, c'est que je souhaite y investir une grosse masse de mon temps et que je ne peux pas le faire. Et ça c'est frustrant.
Et dans cette masse, il y a une valeur incompressible qui consiste à gérer le secrétariat. Tout le reste est "facultatif".
Aussi, je suis devenu incapable d'enchaîner les deux cours du lundi, et les rares samedi que j'ai de libre, j'ai un mal fou à me lever pour aller participer au cours.
Du coup, je retombe dans l'effet "badminton". Je ne pratique plus suffisamment, je ne progresse plus, et mon corps se fatigue toujours aussi rapidement malgré mes quelques maigres efforts pour améliorer mon endurance.
Par conséquent, je me sens carrément incapable de participer à une compétition quelconque comme j'avais prévu de le faire à la rentrée.

Et ça c'est abominablement frustrant...

J'en suis donc arrivé au stade de ma vie où il va clairement falloir que je fasse des concessions et ça m'angoisse pas mal.
Le boulot ? Incompressible, à 100%, mais pas si chronophage que ça.
L'école ? Le gouffre... Je passe autant de temps en entreprise qu'à l'école. A ça s'ajoute le boulot à la maison. Bon, à la rigueur ça se fait dans les transports : 2h30 par jour ça se rentabilise. Oui mais les exposés ? Les rapports ?
Je "perds" également une partie conséquente de mon temps, grâce en soit rendue à notre cher directeur et à sa divine organisation. Il est à noter que je ne crois pas un instant en dieu, et que c'est pourquoi je me permet de qualifier son organisation de "divine"...
En gros cette année, les vrais cours de soutiens n'ont pas encore été mis en place et on n'a pour le moment aucune idée de leurs dates prévisionnelles. En attendant, ce sont les élèves qui s'entraident, donc je joue les profs. Pas que l'idée me déplaise, ça me plait d'enseigner et ça me permet d'affermir mes bases assez solidement, voire de comprendre deux trois trucs. Simplement, ça reste une dépense de temps dont la cause n'est justifiée que par l'incompétence (que j'espère temporaire) d'une personne. Donc injustifiée.
La canne ? Vu plus haut.
Incompressibles également, mes trajets pour aller sur Paris. Dans le meilleur des cas, en partant de chez moi, je mets 30 minute à arriver à Gare du Nord. Ensuite pour l'école, j'ajoute 25 mn, pour le boulot, 30 mn, pour la canne 15 mn. Je dis bien "dans le meilleur des cas", c'est à dire en me rendant à la gare d'Ecouen en voiture et en n'ayant à attendre trains, métros et RERs qu'une quinzaine de seconde.
Autres ? Je pourrais en effet tenter de squizzer l'ensemble de mes "petits loisirs" (sorties cinés, resto, DSiP, ordi, lecture, jdr et autres joyeusetés) pendant deux semaines et voir de quelle façon ça se passe.
Autant dire net que je m'en sens parfaitement incapable.

Mais il va bien falloir que je m'y mette.

Et dire que je suis célibataire...-_-...

Mais comment je faisais ? :/

6 commentaires:

ModZen a dit…

Je suis un peu dans le même cas, mais y'a des tas de temps "improductifs" que tu peux essayer de rentabiliser. La perception qu'on a du temps change selon l'humeur, le stress, et d'autres critères... En gros je sais que si je dormais mieux, je serais moins fatigué et donc capable de mieux profiter de mes journées et de faire plus de choses... mais si je dors plus, alors j'ai moins de temps pour faire des trucs... Ca me fait presque rire d'en arriver à penser ça.

En gros, dors bien, je pense que tu verras la vie autrement. Et si t'arrêtais d'écrire ton blog pour faire de la canne ? XD

TiteMaud a dit…

Ah non, hein, déjà que t'écris pas beaucoup, alors interdit d'arrêter ton blog!
Puis ça prends pas tant de tant que ça...

T'as pas essayer le retourneur de temps sinon?

Irène a dit…

"Quand on veut, on peut".
Tant que t'as pas minimum 11h pleines dans toutes tes journées, je refuse de croire que tu n'as "pas le temps"....
(et puis sinon... emménage avec Eric!)

Thom a dit…

Tu es trop dilettante, voilà ton problème.

Archonium a dit…

Irène : définis 11h pleines s'il te plait.
Je considère que j'ai largement mes 11h pleines dans mes journées dans la mesure où mes seul temps inactifs sont mon temps de sommeil et mon temps de sustentation.
Or, je dors en moyenne 7h par nuits, et je prends grand max 1h par repas pour deux repas par jour, ce qui me laisse 15h pleines...
Même en ne foutant rien 4h par jour j'ai mes 11h pleines, et j'ai autre chose à foutre que de glander 4h par jour ^^ !
CQFD :p...

Irène a dit…

11h pleines signifi(s?t?e?) en gros 11h de cours par jour. En incluant bien sur les cours, le boulot, les cours de canne, musique ou autre...